Le masque à Venise

Carnaval et cavale
Venise 2012

Fuyons le froid glacial et la grisaille de février et partons en cavale à Venise, pour vivre son légendaire carnaval, et pour faire une virée dans des boutiques originales. En prime, Paris pour quelques jours, si le cœur et surtout le portefeuille nous en dit, grâce au tout nouveau train à bas prix Thello! Une ou deux semaines hautes en couleurs dans les deux villes les plus visitées au monde, qu'il faut effectivement voir au moins une fois dans sa vie.

 

 

 

 

Carnaval et cavale

Fuyons le froid glacial et la grisaille de février et partons en cavale à Venise, pour vivre son légendaire carnaval, et pour faire une virée dans des boutiques originales. En prime, Paris pour quelques jours, si le cœur et surtout le portefeuille nous en dit, grâce au tout nouveau train à bas prix Thello! Une ou deux semaines hautes en couleurs dans les deux villes les plus visitées au monde, qu'il faut effectivement voir au moins une fois dans sa vie.

Toujours aussi intriguant et envoûtant

Le Carnaval de Venise 2012 se déroule du 4 au 21 février. La programmation est bien remplie durant toute la période, mais si l'on veut voir ses plus importantes manifestations, il faut y être durant la dernière semaine et fin de semaine.
Rappelons que la tradition du Carnaval de Venise remonterait au moins à l'an 1268, si l'on se fie aux écrits retrouvés, et qu'il a repris de la vigueur depuis les années 70, après un retrait imposé par l'ère fasciste.
Même si on préfère uniquement flâner sur les trottoirs, ponts et canaux de cette ville magique, on profite du spectacle omniprésent et ambulant car toute la ville est Carnaval: résidants, touristes, commerçants, portent fièrement les masques et costumes, fussent-ils du blanc ou du noir traditionnel, ou des couleurs flamboyantes et brillantes plus contemporaines.
Les points de ralliement principaux sont évidemment la Place Saint-Marc et le Grand Canal: saltimbanques, théâtre ambulant, fontaine de vin, grand concours de masques et costumes, parade des gondoles. Le tout clôturé par les grands bals, l'un extérieur sur la Place Saint-Marc et l'autre intérieur, au Teatro La Fenice. Comme il y a une multitude de bals privés, l'idéal est évidemment de trouver un moyen de s'y faire inviter… Dans tous les cas de figure, il faut s'y prendre d'avance pour réserver.
Tous les jours, on peut de plus patiner en plein air au Campo San Polo. Enfin, des cinémas et théâtres profitent de ce surplus d'achalandage annuel pour présenter des classiques italiens, notamment au Teatro Goldoni.

La vue et le goût

À Venise, inutile de se mettre au défi de ne pas prendre 5 000 photos: chaque maison, canal, pont, gondole, fontaine, taxi maritime, bistro, hôtel boutique, petit ou grand resto, mérite de se retrouver dans un album et d'illuminer vos soirées de mars au retour. Est-il nécessaire de dire que l'on y mange aussi divinement bien?
Comme on déambule sûrement sur le Pont Rialto, il faut absolument aller visiter le marché frais plus bas, où l'on retrouve les légumes classiques italiens, mais aussi de belles surprises colorées.
Deux suggestions hors-du-commun : la Cantina do Mori qui, depuis 1462, propose la dégustation des vins de leurs barils ancestraux et les bouchées d'accompagnement idéales.
Puis, la moderne chocolaterie Vizio Virtu où l'on peut manger ce qui vient d'être conçu sous nos yeux.

Le raffinement

Un incontournable: le Café Florian, qui se veut le tout premier café au monde! On n'a pas à le chercher longtemps autour de la Place Saint-Marc. Sièges de cuir au formes arrondies élégantes en terrasse, garçons en complet et gants blancs faisant leur chemin dans la foule de promeneurs, maniant habilement leurs plateaux d'argent au-dessus des têtes, petites tables de marbre accueillant cafés et pâtisseries sélects, sans oublier le fameux chocolat chaud, consommés le petit doigt en l'air.
Qui n'a pas entendu parler des fameuses pièces de verre de Murano. Sur l'île de Venise, les groupes peuvent visiter le musée de Murano qui présente ses collections anciennes et modernes. Pour en acheter, bien qu'on en propose beaucoup dans les boutiques de Venise, on recommande d'aller directement sur l'île voisine de Murano pour s'assurer qu'on en achète du véritable.

La créativité

A Venise, le shopping, ou du moins le lèche-vitrine, sont inévitables. Les boutiques de masques sont innombrables, mais si on veut s'offrir le traditionnel fait à la main devant soi, on va chez Casanova.
Le summum du chic, si on est aventureux côté chaussures, c'est à l'atelier Giovanna Zanella qu'on le trouve: de vraies œuvres d'art, des performances en soi. On les veut toutes, qu'elles soient rigolotes, sensuelles ou dramatiques, au masculin comme au féminin. On peut acheter sur place ou en commander sur mesure, non seulement en pointure, mais aussi en forme et en couleur.
Les lunetteries de Venise nous en mettent plein la vue, c'est le cas de le dire. Les montures aux designs originaux ou les classiques modernisés ont tôt fait de nous inciter à en rapporter de toutes les couleurs. Dans ce cas, on est parfois surpris par les prix fort raisonnables, entre autres chez Ottica Urbani.

Se déplacer et se loger

Pour se rendre à Venise, les vols directs sont nombreux, mais les vols du Canada et des États-Unis vers Paris sont plus fréquents, et conséquemment moins dispendieux. Il vaut alors vraiment le coup de passer quelques jours à Paris, avant de se rendre à Venise par le Thello : le prix du voyage de nuit dans une couchette varie entre 35 et 220 euros, ce qui est donné…, selon que l'on opte pour un compartiment avec 6 couchettes, 4, 2 ou privée.
Au quotidien, Venise, on s'en doute, n'est pas une ville bon marché. A 5 minutes de là en vaporetto (autobus taxi), la petite et sympathique île La Giudecca, moins achalandée et bruyante que Venise, recèle plusieurs jolis complexes d'appartements-jardins, à prix très abordable. Nous y avons déniché un appartement de trois chambres à coucher, avec cuisine et salon entièrement meublés et équipés, pour 100 euros par soir.
Le passage unique pour le vaporetto étant plutôt dispendieux, l'achat d'une passe de 3 jours ou d'une semaine s'avère un excellent investissement, en plus de nous donner carte blanche pour faire et voir absolument tout, partout où l'on veut aller.

Sur ce, bon Carnaval et belle cavale!
Source : http://www.euphoriamagazinevoyage.com/index.php?option=com_content&view=article&id=552&lang=fr

 


 

Informations

Accueil Programme 2014 Programme 2013 Programme 2012 Programme 2011 Programme 2010 Programme 2009 Le Carnaval - Histoire L'histoire des masques Masque - Confection Costume - Confection Histoire - La ville Informations pratiques Campings- Hôtels Croisières Venise sans masques  
Plan du site
Les sites partenaires

Venise - Masques
Venise - Carnaval

Le masque à Venise