Le masque à Venise

Les Masques de Venise et Carnaval

1 Présentation
2 Une fête consensuelle
3 Le Settecento : apogée du carnaval

 

 

 

 

 

 

Masques de Venise et Carnaval.

1 Présentation
Venise, Carnaval de, période de festivités se déroulant chaque année Venise, en Italie, durant les douze jours précédant le carême.

2 Une fête consensuelle
La tradition chrétienne de s’adonner des divertissements avant la longue période de pénitence du carême (qui débute avec le mercredi des Cendres) prend forme Venise la fin du xie siècle. L’importance et les spécificités du Carnaval de Venise parmi les autres carnavals européens et italiens s’inscrivent dans l’histoire de la ville. Le carnaval encourage les transgressions et les débordements, tout en permettant de contrôler les pulsions et de tempérer les tensions sociales. Dans la République vénitienne, dirigée dès la fin du xiiie siècle par une oligarchie, le carnaval donne l’illusion d’atténuer les barrières sociales. Dans ce contexte, le masque vient très tôt occuper une place centrale dans la culture carnavalesque, et plus généralement vénitienne, en tant qu’instrument entretenant le mythe d’un « monde renversé », dans lequel riches et pauvres inversent leur condition et o tout est permis. Plus que les masques et déguisements inspirés de la commedia dell’arte, en vogue partir du xvie siècle, c’est la bauta, une cape noire avec chapeau tricorne noir et masque blanc, qui incarne le mieux cette volonté de se cacher grâce son caractère inexpressif, anonyme et fonctionnel. C’est précisément sur le port du masque que porte principalement la réglementation du carnaval : en 1268, par exemple, un décret interdit aux hommes masqués de s’adonner au jeu delle ova, qui consistait lancer sur les passantes des œufs emplis d’eau de rose, en 1339, il est interdit aux personnes masquées de circuler la nuit. En 1436, devant la demande croissante de masques, les fabricants de masques (en papier mâché) sont rassemblés au sein de la corporation des maschereri.

3 Le Settecento : apogée du carnaval
l’origine, les festivités commencent le jeudi gras et se terminent le Mardi gras. L’un des moments forts est la commémoration officielle de la victoire du doge Vitale Michiel II sur Ulrich de Treffen, patriarche d’Aquilée (1162) : le taureau que les successeurs d’Ulrich sont condamnés envoyer chaque année Venise est égorgé par la corporation des forgerons dans la cour du palais des Doges. Les réjouissances s’accompagnent de feux d’artifice, de spectacles, de jeux et d’épreuves, auxquels toute la population participe. Puis le temps du carnaval tend s’allonger, et commencer dès le 26 décembre, date partir de laquelle le port du masque est autorisé. La durée du carnaval contribue donner Venise l’image d’une ville dédiée aux divertissements, d’autant plus que, au xviiie siècle, des licences sont accordées pour se déguiser et se masquer dès le 1er octobre, lorsque commence la saison des théâtres. C’est cette époque, soit dans le dernier siècle d’existence de la République de Venise, que son carnaval atteint son apogée : alors que la ville connaît un déclin politique et économique, y règnent une grande effervescence culturelle, comme en témoignent la construction de nombreux théâtres et l’œuvre de Carlo Goldoni, ainsi qu’un climat fastueux, mondain et frivole, voire « décadent ». Le carnaval, avec ses spectacles sur les places, dans les théâtres, les cafés, les palais et, surtout, les jeux de hasard et d’argent, attire une foule cosmopolite et aristocratique. Le Ridotto de San Moisé, une maison de jeu gérée par le gouvernement vénitien, ouverte seulement pendant le carnaval, en devient l’un des principaux centres névralgiques.

Interdit en 1797 par Napoléon Bonaparte, le Carnaval de Venise subsiste sous la domination autrichienne jusqu’au milieu du xixe siècle mais seulement sous la forme de fêtes privées. Le carnaval officiel n’est rétabli qu’ la fin des années 1970 pour devenir essentiellement une attraction destinée aux milliers de touristes qui y affluent du monde entier chaque année.
Source : "Venise, Carnaval de" Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2008
http://fr.encarta.msn.com © 1997-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Informations

Accueil Programme 2014 Programme 2013 Programme 2012 Programme 2011 Programme 2010 Programme 2009 Le Carnaval - Histoire L'histoire des masques Masque - Confection Costume - Confection Histoire - La ville Informations pratiques Campings- Hôtels Croisières Venise sans masques  
Plan du site
Les sites partenaires

Venise - Masques
Venise - Carnaval

Le masque à Venise